Sois chevreuil de temps en temps...

Publié le par Mireille

chevreuil.jpg

Une magnifique réflexion que je désire partager avec vous.

Quand elle ne voit plus clair dans sa tête, que ses idées sont toutes mêlées, qu'elle ne sait plus conduire sa vie, Claudine enfourche sa bicyclette. Toute seule, elle emprunte un chemin tranquille. À la campagne, elle n'a pour seuls compagnons que les chevaux, les vaches et les chèvres, qui paissent tranquillement dans les champs. À force de pédaler en silence et de ne penser à rien, elle finit par discerner des lumières dans sa tête, elle distingue ce qu'il y a à faire et à ne pas faire, elle sait qui être et qui ne pas être. Elle revient chez elle regaillardie, calmée, prête pour empoigner la vie à nouveau.

Quand il est fatigué dans sa tête, qu'il n'a plus le goût de rien, qu'il traîne lamentablement la patte, Jonathan s'en va sur la terre à bois de son ami Pierre-Luc. Sa hache sur l'épaule et sa caméra en bandoulière. Arrivé au clos où Pierre-Luc "fais du bois", Jonathan bûche, bûche, bûche... le temps qu'il faut pour "faire sortir le méchant qu'il y a en moi
", dit-il. Ensuite il s'assoit sur une bûche, histoire de se "refroidir" un peu. Jonathan-le-bûcheron devient alors un artiste qui se pâme pour une fleur bleue perdue au milieu des aiguilles de pin rouge, qui perd du temps pour un écureuil folâtrant dans les feuilles mortes, qui savoure la douce musique d'un ruisseau se frayant un chemin à travers les rochers. Jonathan fixe sur la pellicule ces images de paix, ces moments de bonheur. Quand il revient chez lui, il prend une bonne douche et boit une bonne limonade. Il est tout prêt pour affronter la vie.
 
Quand il entend un bruit inhabituel, le chevreuil fuit. Il a le réflexe de s'enfoncer dans le bois. Il se protège. Il prend ses distances pour mieux se situer par rapport à ce qu'il arrive.
 
Des bruits, nous en subissons tous... parfois même nous en faisons !
Il y a les bruits extérieurs, parfois si énervants, si distrayants, et si dérangeants !
Mais il y a aussi les bruits intérieurs : inquiétudes, problèmes, angoisses, haines, rancunes, désirs de vengeance.
 
Devant tous ces bruits, prends du recul.
Dès que tu le peux et autant que le peux.
Enfonce-toi.
Sois chevreuil un peu de temps en temps...
 
Auteur : Jules Beaulac Jordan


Publié dans Textes à méditer

Commenter cet article

Denise Doderisse 12/02/2012 18:44


C'est très beau et très sage d'être chevreuil...Je suis pr^te à l'imiter


Amicalement


Denise

Mireille 12/02/2012 22:09



Bonjour Denise, contente que ça te plaise. Merci



Sereine 12/02/2012 18:34


La logique du vélo = rendre le corps automate pour ne plus entendre que son âme qui sait l'essentiel.

Mireille 12/02/2012 22:08



Bien dit j'aime beaucoup ^^